Nicotine vs caféine: quelle est la différence?

La nicotine a une mauvaise réputation. Parce que l’on pense que c’est l’ingrédient addictif des cigarettes de tabac et que tout le monde sait que fumer tue des millions de personnes chaque année, de nombreuses personnes supposent que la nicotine est une substance dangereuse. À des doses extrêmement élevées, la nicotine est en effet toxique; cependant, avec modération, la nicotine peut être aussi bénigne qu’une tasse de café. Alors, à quel point la nicotine est-elle différente de la caféine?

Nicotine vs caféine: les différences et les similitudes

La nicotine a plus en commun avec la caféine que les autres produits chimiques présents dans les cigarettes de tabac. Par exemple, la nicotine et la caféine sont toutes deux des alcaloïdes dérivés de plantes qui stimulent naturellement la production de dopamine dans le cerveau. Les deux produits chimiques sont des stimulants qui agissent sur le système nerveux central et ont des effets positifs lorsqu’ils sont pris à petites doses. La plus grande différence entre eux est la façon dont ils sont consommés.
Personne ne conteste que la nicotine et la caféine peuvent créer une dépendance. Les personnes qui consomment régulièrement l’une ou l’autre substance peuvent éprouver des symptômes de sevrage tels que des maux de tête et de la fatigue si elles arrêtent soudainement la dinde froide. Cela dit, des recherches ont montré que la nicotine n’est peut-être pas aussi addictive qu’on le croyait – et qu’elle peut même offrir des avantages thérapeutiques.

Nicotine vs caféine: avantages thérapeutiques possibles

Plus de la moitié des Américains consomment de la caféine tous les jours pour une humeur à court terme et un regain d’attention. D’autres l’utilisent comme coupe-faim, tandis que certaines personnes courageuses consomment de la caféine par voie rectale via des lavements au café pour améliorer la santé intestinale.

Fait intéressant, la caféine et la nicotine partagent un avantage thérapeutique particulier: les deux substances ont démontré un potentiel pour ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer. La nicotine pure, qui peut être extraite des feuilles de tabac ou produite par synthèse, peut également réduire l’anxiété et abaisser la tension artérielle. Outre la maladie d’Alzheimer, la nicotine pourrait bientôt être utilisée pour traiter des affections neurologiques telles que la maladie de Parkinson, le TDAH et même la schizophrénie.

Il est à noter que l’ingestion de grandes quantités de caféine ou de nicotine sous leur forme pure peut être dangereuse, c’est pourquoi les vapoteurs doivent garder leurs e-liquides hors de portée des enfants et des animaux domestiques. Les jeunes peuvent être plus sujets à la dépendance à la nicotine et à la caféine, car leur cerveau est encore en développement, de sorte que les mineurs ne devraient pas avoir accès à l’une ou l’autre substance.

Vapoter ou fumer: administration de nicotine

Certains anciens fumeurs ont adopté le vapotage comme substitut du tabac. Les cigarettes électroniques fonctionnent en vaporisant un liquide à base d’eau pour imiter étroitement l’acte de fumer. Tous les e-liquides ne contiennent pas de nicotine, mais la plupart des ex-fumeurs trouvent que se sevrer lentement de la nicotine facilite la transition. Pour d’autres, l’acte physique de vapoter suffit à freiner leurs envies de tabac, ils préfèrent donc les e-liquides sans nicotine.

L’un des avantages du vapotage par rapport au tabagisme est que les vapoteurs contrôlent leur consommation de nicotine. Les fumeurs n’ont généralement aucune idée de la quantité de nicotine qu’ils consomment. Les e-liquides vous indiquent généralement exactement la quantité de nicotine qu’ils contiennent, et de nombreuses marques offrent diverses concentrations de nicotine.

Des études suggèrent que la nicotine n’est pas la seule ou la principale cause de la dépendance au tabagisme. Bien que la nicotine crée une dépendance en soi, les autres produits chimiques contenus dans les cigarettes de tabac jouent également un rôle en augmentant l’efficacité de l’administration de la nicotine. Les e-cigs, en revanche, donnent aux vapoteurs des doses de nicotine plus petites et plus cohérentes.

Vapoter vs fumer: les risques potentiels

Considérant que le vapotage est 95% plus sûr que le tabagisme, les professionnels de la santé du monde entier encouragent les fumeurs à essayer les cigarettes électroniques. Shirley Cramer, directrice générale de la Royal Society for Public Health au Royaume-Uni, a appelé à une loi obligeant les magasins qui vendent du tabac à transporter également des produits à vapeur. La RSPH préconise également de qualifier les e-cigs de «vaporisateurs» ou de «bâtonnets de nicotine» pour mieux distinguer les produits du tabac.

Vapoter n’est en aucun cas bénéfique pour votre santé, mais c’est certainement plus sûr que de fumer, qui est le plus grand tueur évitable au monde selon l’Organisation mondiale de la santé. Malheureusement, les campagnes anti-tabac et les publicités de santé publique associent souvent la nicotine à l’usage du tabac, ce qui a conduit à l’hypothèse erronée selon laquelle les cigarettes électroniques sont tout aussi dangereuses que les cigarettes traditionnelles.

Le psychiatre Mike Russell l’a mieux dit il y a quatre décennies: «Fumez pour la nicotine, mais mourez du goudron.» Aujourd’hui, les scientifiques se demandent si la dépendance à la nicotine en elle-même est nécessairement une mauvaise chose. De nombreux ex-fumeurs continuent d’utiliser des patchs et des gommes à la nicotine après avoir vaincu leur habitude de fumer sans aucun problème de santé majeur. Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires concernant l’impact à long terme du vapotage sur la gorge et les poumons, nous savons avec certitude que la nicotine n’est pas la cause des maladies liées au tabagisme.

Catégories :