France : Politiques de lutte antitabac

La France est devenue Partie à la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac le 27 février 2005.

Endroits sans fumée: il est généralement interdit de fumer dans les lieux publics intérieurs et les lieux de travail; cependant, dans certains de ces endroits, les propriétaires ou les gestionnaires peuvent créer des zones fumeurs désignées. Il est interdit de fumer dans la plupart des transports en commun, à l’exception des taxis et des endroits extérieurs sur les motomarines commerciales. La loi interdit également de fumer dans certains espaces extérieurs, en particulier ceux qui sont régulièrement fréquentés par des mineurs. Les juridictions infranationales peuvent adopter des lois antitabac plus strictes que la législation nationale.

Publicité, promotion et parrainage du tabac: Toutes les formes de publicité et de promotion nationales et internationales du tabac sont interdites, sous réserve de quelques exceptions. La présentation des produits est actuellement autorisée dans les points de vente. Toutes les formes de parrainage financier ou autre de la part de l’industrie du tabac sont interdites. Cependant, la loi autorise la rediffusion des compétitions de sport automobile contenant de la publicité directe ou indirecte de produits d’étirement de marque et qui ont lieu dans des pays où la publicité sur le tabac est autorisée.

Emballage et étiquetage du tabac: Un emballage normalisé (neutre) est requis pour tous les paquets de cigarettes et de tabac à rouler. L’emballage doit avoir une couleur, une taille et une forme standard et ne peut contenir que des informations spécifiées et les avertissements sanitaires prescrits. Tous les produits du tabac fumés doivent porter des mises en garde sanitaires combinées texte / image occupant 65 pour cent du recto et du verso de l’emballage du produit du tabac. Des avertissements sont nécessaires pour tourner. Un avertissement général et un message d’information sur les constituants et les émissions doivent occuper 50 pour cent de chaque côté du colis. Pour les produits du tabac sans fumée, un avertissement textuel autorisé doit occuper 30 pour cent du recto et du verso de l’emballage du produit du tabac. L’emballage et l’étiquetage trompeurs, qui pourraient inclure des termes tels que «léger» et «faible teneur en goudron» et d’autres signes, sont interdits.

Taxation et prix du tabac: L’Organisation mondiale de la santé recommande d’augmenter les taxes d’accise sur le tabac afin qu’elles représentent au moins 70 pour cent des prix de détail. Les droits d’accise sur le tabac en France sont inférieurs à ces recommandations.   

Source: SF, APS, PL: Site Web juridique de la Campagne pour les enfants sans tabac / Tax: WHO Report on the Global Tobacco Epidemic, 2019

Catégories :

Aucune réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *